Vos frais de port OFFERTS à partir de 45€ d'achat !

Les étapes de la fabrication d’un jeans...

 

 

Les cow boys c’est fini, mais pas leurs jeans ! En quasi 150 ans, cet éternel indémodable n’a pas pris une ride, mais voulez-vous découvrir l’envers du décor ?

 

Voici donc les principales étapes de la fabrication d’un jeans :

 

  • Hop hop hop, on commence par la récolte du coton ! Il faut 600 grammes environ pour un seul jeans, les plus courageux feront la cueillette à la main. Puis place à la mécanique, des machines trient, « nettoyent », mélangent le coton pour obtenir une fibre de base.

 

  • On se débarasse des nœuds ! Et oui comme les cheveux le coton est peigné afin de faire de la fibre le fil que nous connaissons.

 

  • Direction la couleur… Que serait le denim sans sa fabuleuse teinte bleue ? Pour l’obtenir, le fil, maintenant en bobine, est trempé dans une teinture d’indigo, puis sèche à l’air libre avant la prochaine étape.

 

  • Abracadabra, le coton se transforme en denim ! Le charme du métier à tisser opère et la toile denim est créée. C’est par un maillage spécifique de fil blanc et de fil bleu qu’on obtient la toile, irrégulière mais tellement authentique.

 

  • Le jeans prend forme… On dispose des couches de toile les unes sur les autres et on y découpe les différents morceaux qui viendront composer le jeans. Ce n’est pas une mince affaire, il faut environ 10 pièces différentes pour un pantalon.

 

  • On y est presque, place à la couture ! A ce stade le jeans prend forme, tous les morceaux sont assemblés, cousus ensemble avec du fil Coats®, une marque de référence, robuste et sans peluches. Il reste à ajouter les boutons et autres rivets, sans oublier la fermeture éclair YKK® pour finaliser le pantalon. Enfin il est repassé pour aplatir les coutures. Et place à la dernière étape !

 

  • Votre jeans vous plait car il est authentique, un peu vintage, voir destroy, il faut donc maintenant travailler la toile pour lui donner ce style si particulier. Différentes techniques existent mais nous privilégions le délavage au laser, plus respectueux de l’homme et de l’environnement. Une fois le look souhaité obtenu, le jeans passe au lavage, la fibre est retendue et adoucie, et finalement le voilà fin prêt à intégrer votre collection, car tout le monde le sait, on devient vite accro !

 

Vous l’aurez compris le processus est long et fastidieux mais ça vaut bien la peine de faire preuve de patience, non ? Et en plus quand on aime on ne compte pas, pas vrai ?