Vos frais de port OFFERTS à partir de 45€ d'achat.

Les origines du Sweat-shirt.

 

Pièce phare du vestiaire masculin, le sweat-shirt ne s'est jamais démodé.

 

Le sweat, ou sweat-shirt, doit son nom au mot anglais signifiant « maillot pour transpirer ». Rien de très glamour, en somme. Mais heureusement, cette pièce classique a su conquérir ses lettres de noblesse pour séduire plusieurs générations, les femmes mais aussi les créateurs de mode qui n’hésitent plus à l’afficher sur les podiums des Fashion Weeks.

 

C’est en 1930, que le premier sweat est confectionné à New-York par deux frères, Abraham et William Feinbloom, alors à la tête d’un atelier de confection qui fabrique les tenues de sport de quelques universités américaines.  L’objectif était de proposer aux athlètes un vêtement qui leur tienne chaud après l’entrainement. Fabriqué dans un coton molletonné épais, le sweat est confortable, il se substitue aux pièces en laine utilisées jusqu’alors. Plus léger et résistant, le sweat-shirt est adopté également par les sportifs tant pendant l'effort qu’après l'entrainement. Très vite on y fait broder les blasons de son équipe ou de son université.

 

 

Au cours des années 50, le sweat à capuche gagne en popularité au sein des étudiants. Il devient une pièce décontractée, les sportifs le prêtent à leurs copines. S'il a d'abord été pensé pour le sport, la fonctionnalité du hoodie trouve aussi son écho dans les académies militaires et chez les employés travaillant dans des conditions particulièrement froides.

 

C’est dans les années 70 que le mouvement hip-hop s’en empare et le hoodie devient le symbole des gangs et du street art. Les uns comme les autres peuvent cacher rapidement leur visage grâce à sa capuche. C’est dans cet état d’esprit que le hoodie a été adopté également par la culture skate qui prenait racine sur la côte ouest des Etats-Unis. N’ayant pas de skateparks, les skateurs étaient contraints de trouver des spots dans des propriétés privées… L’esprit rebelle est définitivement illustré par le hoodie.

 

 

Le hoodie et la jeunesse alors imbriqués, il a fallu attendre la démocratisation du hip-hop pour qu'il entre de pleine porte dans le lexique de la mode. Et désormais ce sont les marques de mode qui affichent fièrement leur logo sur le devant ou le dos des sweat-shirts. Le streetwear devient tendance, on parle même de street chic interprété par les marques de luxe.

 

 

Le sweat gagne du terrain sur le pull, alors que la tendance preppy fait son retour : porté avec une chemise à col et un pantalon chino, c’est la tenue de bureau moderne par excellence, adoptée dans toutes les Start ups de la Silicon Valley.

 

Qu’importe comment vous le porterez, habillé ou non, le sweat a aujourd’hui plus de potentiel qu’il n’en a jamais eu.